Thérapeute psychocorporelle à Lattes

Kinésiologie, énergétique et techniques de libération émotionnelle

La charge mentale, comment se la représenter ?

Pour parler de ce sujet de la charge mentale présent dans la vie des femmes, j’ai choisi d’utiliser une image.

Cette charge mentale des femmes est comme un porte-manteau !

Imagine un porte-manteau sur pied, traditionnel, en bois, assez costaud…

Si je ne cesse d’y déposer des petites vestes légères, des blousons un peu plus lourds, puis des manteaux d’hiver bien épais…

Et si je n’enlève jamais quoi que ce soit…

Au bout d’un moment ça craque ou ça se renverse ! C’est ça la charge mentale des femmes, c’est quand elles s’effondrent sous le poids des choses qu’elles portent…

C’est l’image qui m’est venue, un jour, en entendant une amie très chère me dire encore une fois :

« Machin a encore fait ça, mais bon, je prends sur moi, je n’ai pas le choix »

Et tout d’un coup elle s’est transformée en porte-manteau !

Puis elle a disparu, écrasée sous le poids de toutes ces choses qu’elle prenait (et gardait !) sur elle !

Alors je me suis dit : « Comment ça tu n’as pas le choix ? Tu préfères mourir étouffée sous ce tas d’étoffes qui, en plus, ne sont pas toutes à toi ??? »

De quoi une femme est-elle en charge dans son quotidien ?

De la gestion de la maison à celle des enfants, en passant par la gestion de son univers professionnel, les femmes ne sont pas épargnées. Nombreuses sont celles qui finissent par vivre un burn-out parental sans même s’en apercevoir.

La charge mentale peut aussi être due à une incapacité à couper avec son travail par exemple. Si mon esprit et mes pensées sont prises par mon travail en permanence, il n’y a plus de place pour le repos, la détente et même pour ces moments de vide qui nous permettent de nous reconnecter tout simplement à nous !

De plus, les exigences sociétales de performances, de rentabilité, d’excellence, font peser une pression importante sur les femmes qui se doivent d’être parfaites sur tous les fronts (enfin c’est ce qu’on veut leur faire croire) !

Et puis tout simplement, lorsque l’on vit des moments difficiles à répétition, quand les difficultés de la vie, les traumatismes etc. nous empêchent de lâcher-prise, alors on peut souffrir d’une certaine forme de charge mentale.

La charge mentale / comment ne pas sombrer, comment la faire diminuer ?

Finalement, comme pour les couches d’un oignon, nous allons commencer à identifier une à une toutes les peaux, à ôter un à un tous ces manteaux pour retrouver de la légèreté.

Identifier tout ce que tu es prête à lâcher, à perdre, à modifier, à transformer pour diminuer enfin cette charge mentale.

Nettoyer les croyances (« une bonne mère doit faire ça »), les conditionnements (« c’est la Femme qui doit gérer ça », « je n’ai pas le choix ») et les émotions parasites comme la culpabilité.

Reprendre une belle énergie et revenir dans ses forces pour être à nouveau en mode je maîtrise (et non pas je contrôle !) plutôt qu’en mode je subis !

Retrouver unité, équilibre, harmonie, plaisir et sortir du fonctionnement sacrifice.

Kinésiologie, techniques de libération émotionnelle et/ou soins énergétiques sont autant d’outils qui permettent de retrouver son énergie, son équilibre et sa joie.

Tu es un peu comme mon amie et tu souhaiterais pouvoir te débarrasser de toutes ses couches qui t’encombrent ?

Je te propose un accompagnement sur mesure, au cours duquel on va enlever une à une toutes ces couches, comme les pelures d’un oignon, pour que tu puisses te reconnecter à toi et retrouver l’équilibre, la vitalité et la joie.

Tu peux m’appeler, et nous prendrons le temps de voir si cet accompagnement est fait pour toi.

Je reçois en consultation sur Lattes près de Montpellier.